Contactez-nous

Simplifier la collecte des documents KYC, un enjeu vital pour les marketplaces

Connaissez-vous le MIN (le marché d'intérêt national) de Rungis, la plus grosse marketplace physique alimentaire B2B d’Europe ? Imaginez ce qu’il adviendrait si, avant de pouvoir pénétrer dans le marché ou pour être autorisé à passer une commande et/ou à payer, les clients devaient à chaque fois présenter leur pièce d’identité, fournir le kbis de leur société, préciser l’identité de tous les actionnaires possédant plus de 25% des actions de leur société ? Dans le commerce physique, toutes ces vérifications ne sont pas toujours opérées car les paiements s’effectuent encore souvent en liquide et la confiance passe aussi beaucoup par du non verbal !

 

Un processus KYC obligatoire pour les PSP (prestataires de service de paiement) des marketplaces

Dans le commerce en ligne, les choses sont très différentes. D’années en années, le législateur, pour éviter les fraudes, le blanchiment d’argent et les activités terroristes, a mis en place des processus pour vérifier l’identité de ses clients. Tout est parti de la réglementation bancaire qui a imposé ces processus de KYC (know your customer) à toutes les entités régulées (comme les Banques). C’est ainsi que les PSP ou prestataires de services de paiement sur Internet, assimilés à des établissements bancaires, n’ont pas échappé à cette réglementation. Ils ont ainsi l’obligation de pouvoir faire la vérification d’identité (le KYC) de leurs clients et des marketplaces dont ils assurent le cash in, le cash out et la consignation des fonds. La marketplace peut faciliter la collecte des KYC en transmettant au PSP les documents qu’elle a déjà pu collecter dans le cadre de l’onboarding de ses clients.

 

Des demandes différentes selon les types de clients et les types de marketplaces : KYC, KYB, KYS

Comment se traduisent concrètement ces processus de KYC pour les marketplace et leurs clients ? Les clients qui se créent un compte, qui veulent réaliser des transactions ou bénéficier de nouveaux services (comme les services de financement, de plus en plus proposés par ce type de plateformes) doivent fournir un certain nombre de pièces. Leur typologie varie selon le profil des clients. Une SA non cotée et une société cotée n’auront pas les mêmes documents à fournir. Suivant le type de marketplaces, on nommera aussi ces KYC de manière différente. Sur les marketplaces d’échange de services ou de produits entre entreprises (le B2B) on parlera de KYB (Know your business). Sur les marketplaces d’achats inter-entreprises (appelée en anglais e-procurement) on parle même de KYS (Know your Supplier).

 

Une collecte et une vérification des documents KYC très coûteuse qui peut facilement flirter avec les 800 euros par vendeur

Le responsable de l’onboarding des fournisseurs de la marketplace achat d’un grand groupe du CAC 40 nous indiquait récemment que ses équipes consacraient beaucoup de temps à l’onboarding administratif des vendeurs. D’une part, à relancer ses fournisseurs pour qu’ils transmettent tous les documents demandés. D’autre part, dans les allers-et-retours avec ses clients et les services KYC du PSP, quand des pièces sont par exemple mal scannées. Au total, on peut estimer, sur la base d’un salaire chargé que le temps passé par vendeurs par les équipes d’onboarding à collecter les KYC/KYB/KYS avoisine les 800 euros. Imaginez donc le coût pour une marketplace qui onboarde 10 nouveaux vendeurs par mois ! 

 

L’impératif de simplification et de l’automatisation de la collecte des documents KYC

La simplification et l’automatisation de la collecte des documents KYC devient donc pour la marketplace un enjeu business. Il est urgent de sécuriser ces process et de faire drastiquement baisser le coût de collecte. Au risque de rendre le coût de l'onboarding vendeur prohibitif et d’affecter la rentabilité de la marketplace. Il existe aujourd’hui des solutions innovantes, notamment pour sécuriser et centraliser la collecte des différents documents demandés dans le cadre de ces processus KYC. 

Il est donc impératif pour les marketplaces de mettre en oeuvre rapidement ce type de solutions en ne perdant pas de vue la qualité de l’expérience utilisateur qui reste centrale dans la création de valeur par la marketplace.

Auteur: alexandre@marjory.co